D’un pseudo-artiste!


Tes pensées-sémaphores,
Tu sais si bien en parler,
Même si tu as le tort
D’un peu trop en rajouter.

Je sais que rien n’est vrai,
Que tu es trop compliqué.
Que ton sang de navet
Vit dans des mots parfumés!

Quand tu es en défaut
Et que tes mots sont bloqués,
Tu changes de scénario,
Car tu veux tant m’envoûter.

Même si je me les mords,
De rester à t’écouter,
Je trouve toujours de l’or,
Dans ton son si décalé!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.