Si c’est pas déjà fait!


Va-t’on, un jour, opérer
Un réfugié arriéré,
Pour le donner à bouffer
A de monstrueux cinglés?

Et, va-t’on en retirer
L’organe qu’on lui a loué
Pour courir, vite, le greffer
A un gamin parfumé?

Va-t’on, ensuite, l’effacer,
De son numéro rayé?
Il a une identité,
Le droit de bien exister!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.