La chanson des âmes livides!


Il rame les flots, de ses bras
Et il avance dans l’eau vide.
Une étoile guide ses pas,
Il quitte cette vie sordide.

La foule l’a montré du doigt,
Arrosé de mots putrides.
Il résiste, ne fondra pas
Sous cette vile pluie acide.

Il dort, ses yeux dans ses bras.
Autour, la nuit est limpide.
Il serre contre lui son choix,
Sous l’œil d’une lune frigide.

L’étoile qui guide ses pas
Vacille, dans l’air insipide.
Il gratte le sol, de ses doigts,
Se fait un menu suicide.

Il met son cœur devant toi,
Te regarde d’un œil placide.
Il se repose, dans les bois.
Au loin, la lune est livide!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.