Certes, on peut l’écouter!


On peut l’écouter pendant
Deux ou trois jours de suite,
Mais, connaîtra-t’on vraiment
Le mal-être qui l’habite?

Et jour après jour, pourtant,
Il nous dit sa supplique.
Au point d’en faire un chant
Qui ignore la réplique.

On peut écouter ses dents
L’enfermer au plus vite,
Si on offre ses tympans
A sa parole écrite!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.