A tremper dans le formol!


Tu t’éponges la tête,
D’une bière au formol.
Et derrière tes lunettes,
Se cache un cas d’école.

Et tu t’es présenté,
A chanter dans un rade.
Et le fond du clapier
A applaudi l’estrade.

Depuis, c’est le pactole.
Tu pourras éponger
De la bière à l’alcool
Et te redégueuler.

C’est bien fini, la fête.
Tu ne fais plus école.
Tu portes des lunettes,
Tu rebois du formol.

Mais, tu t’es obstiné
Et tu offres aux dorades,
Un chant de fond d’été,
En sous-vêtements crades.

Et c’est un cas d’école
Que tant pouvoir durer.
Tremper dans le formol,
Sans te dénaturer!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.