On dit qu’il n’aime personne!


Il est revenu,
A la pluie d’automne,
Rôder dans la rue,
A croquer une pomme.

Il a un peu traîné,
Sur le bord du trottoir.
Puis, il s’est avancé,
Demandant à me voir.

Il est revenu,
Sans explications.
Il a attendu
Sa pleine guérison.

Il ne faut pas rêver,
Quand il te dit bonsoir,
Ça peut être une nuitée
Ou dix ans, sans le voir!

Il m’est revenu,
Par un soir d’automne.
S’est re-disparu,
Sans rien dire à personne.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.