Entre jamais et toujours!



Jamais, tu ne te rues
Dans l’enfer de pas pressés.
Tu promènes dans la rue
Et arrives à point-nommé.

Jamais, tu ne lamentes
Et pas de pluie à tes yeux.
Jamais, tu ne brocantes
Ce que t’ont donné les cieux.

Et toujours, tu bonjours,
Même dans les vilaines années.
Et toujours, tu secours
Ceux qui tombent dans le fossé.

Et toujours, tu laboures
La terre qui est à tes pieds.
Et toujours, tu parcours
Ton chemin de vérité!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.