Arrête un peu!


Arrête un peu de me donner ton avis sur moi.
La paille que j’ai dans l’œil ne dérange que toi.
Elle ne me fait pas si mal, je n’en suis pas blessé.
Elle est plus fine que la poutre dont tu es affecté!

Facebooktwitter

J’ai faim!


Tu me dis que tu as faim.
J’ai fini, la soupe est prête.

Tu dis que tu en veux plein.
Mange, déjà, ces trois louchettes!

Et ne me mord pas la main,
Quand je verse dans ton assiette.

Aïe, cet enfant, c’est un chien!
Plus de soupe, mais des croquettes.

Facebooktwitter

Quand la neige est sale!


Il est triste, ce temps humide.
Ça sent les œufs mouillés.
Et si le temps se vide,
On aura des œufs brouillés!

Il est mou, ce temps chelou.
Il nous fait patauger
Dans tout, surtout la boue.
On n’aime pas ça, grenouiller!

Il est froid, ce temps sournois.
Je protège mon envers,
Il re-glace mon endroit.
Je vote la mort de l’hiver!

Facebooktwitter

Elle me gonfle, ma mouflette!


Elle me gonfle, ma mouflette,
A toujours me questionner.
J’ai eu cette pensée secrète,
Mais je vais me la trucider!

Je me dresse, toute prête,
A vraiment me l’engueuler.
Alors, une pensée pas bête
A atterri devant mes pieds.

Si on lui fait une sœurette,
Elle pourrait s’en occuper.
Si mon mari n’est pas bête,
Moi, je sais bien l’influencer!



Facebooktwitter

Un pense-bête!



Comme je n’ai ni mouchoir, ni tête
Et que je dois me rappeler,
J’ai fait un nœud à ma chaussette,
Avant d’aller me recoucher!

Facebooktwitter

De ces cadeaux de Hobbit!


Il m’est bien plus plaisant d’offrir que de recevoir.
On m’a offert, par trois fois, le même vistemboir!
Et on m’a dit, qu’avec, on peut voir dans le noir.
Ça mesure la connerie, je ne peux pas y croire!

Facebooktwitter