Il a quel âge, lui?


Tu me demandes une clope
Et puis tu veux cent balles!
Lors, mon œil de cyclope
Te foudroie, mini-mâle.

Tu ris et tu barbotes
De candeur négociable.
Mes mots, tels tes carottes,
Tu les jettes sous la table.

Tu lâches l’affaire de clopes,
Revient pour les cent balles.
Ton visage interlope
Retient des reflets pâles.

Tu pleures, tel une marmotte,
Profondeurs abyssales!
Tu jures, oui mon pote,
Que cent balles, c’est normal.

Tu n’auras pas de clope,
Tu n’auras pas cent balles.
Est-ce que tu développes
Une maladie mentale?

Facebooktwitter

Haro sur le moustique!


Le vilain moustique Pique-pique,
Quand il se rôde vers mon front,
Me les gonfle, au point critique,
Avec son bruit d’oraison.

Je vais me mettre une babaffe,
A m’en décrocher les ouïes.
Une de ces baffes de mataf,
Mais Lui sera aplati!

Le vilain moustique Pique-pique
Arrête un peu son zonzon.
Je vais dormir, sans critique.
Moustiques, fuyez ma maison!

Facebooktwitter

Toi, le petit bout d’chou!


Tu ris et tu confesses
Que tu n’ vas à la messe
Qu’en slip-kangourou.

Assis sur mes genoux,
Tu te mets à causer,
Toi, le petit bout d’chou,
Comme un marin pressé
Qui a des rendez-vous!

Tu rigoles de l’école
Où tes pensées s’envolent
Et te mettent dans les choux.

Assis sur mes genoux,
Tu te prends à rêver,
Toi, le petit bout d’chou.
D’être libre à tenter
Et libéré de tout!

Tu peux toujours rêver,
Tu peux toujours penser,
Toi, le petit bout d’chou!

Facebooktwitter

Mais, tu as école!


Ce soir, qu’est-ce qu’on mangera?
— Ketchup, bâtonnets, œuf et frites.
Dis-moi que tu n’en veux pas.
Je mangerai ça, deux fois de suite.

Qu’est-ce qu’il y a à la télé?
— Oh toi, mais je te vois arriver.
Frites et dessins animés?
— OK, ok, toi, tu as gagné.

Tu veux venir avec moi?
— Moi, j’ai pas école, mon petit gars.
Je peux rester avec toi?
— Ce n’est pas que je ne voudrais pas.
Mais, tu as école!

Facebooktwitter

Dis-donc, Didou!


Eh, dis, dis, dis.
Dis-donc, Didou.
Dis-donc, dis-donc, toi!

T’es tout petit.
Sur mon genou,
Y’a ton menton-loi!

Eh, dis, dis, dis.
Dis-donc, Didou.
Dis-donc, dis-donc, toi!

T’es trop gentil,
T’es doux, Didou.
Alors, tu veux quoi?

Eh, dis, dis, dis.
Dis-donc, Didou.
Dis-donc, dis-donc, toi!

Tu dis, dis, dis.
Tu parles beaucoup
A mon genou, toi!

Eh, dis, dis, dis.
Dis-donc, Didou.
Dis-donc, dis-donc, toi!

Oh, dis, dis, dis.
Lâche mon genou,
Car il est à moi.

Eh, dis, dis, dis.
Dis-donc, Didou.
Dis-donc, dis-donc, toi!

Viens vite ici.
Sur mon genou,
Monte, mon enfant-roi!

Eh, dis, dis, dis.
Dis-donc, Didou.
Dis-donc, dis-donc, toi!

Facebooktwitter

Y a un bête, là!



Il y a un Popotame,
Un Céros et un Risson
Qui en rajoutent, font un drame
Parce que j’ai bouffé leur nom.

Mais, je ne suis qu’un enfant
L’air me passe entre les dents!

Trop souvent, on les canarde
Et on brûle leur maison.
Dans leur nez, y a de la moutarde
Et ils n’aiment pas ma chanson!

Mais, je ne suis qu’un enfant.
Il faut me laisser le temps!

Facebooktwitter

S’te plaît, s’te plaît!

S’te plaît, s’te plaît!
Mets du lait dans ma bière.

S’te plaît, s’te plaît!
Va jeter mon p’tit frère.

S’te plaît, s’te plaît!
Ne dis rien à ma mère!

Tais-toi, tais-toi!
T’es privé de dessert.

Tais-toi, tais-toi!
Je suis encore ton père.

Tais-toi, tais-toi!
Lâche un peu ton p’tit frère.

Facebooktwitter