Quand c’est Quentin!


Quand c’est Quentin de Joie, bonjour, il balance son cartable.

Quand c’est Quentin de Loi, bonjour, logique irréfutable.
Quand c’est Quentin de Foi, bonjour, folie inévitable.

Quand c’est Quentin, deux fois, bonjour, moi, je quitte la table!

Facebooktwitter

Flappy Jones, face à la meute!



Flappy Jones est fait aux pattes.
Il lutte avec trois enfants
Qui lui tirent les bras, les pattes,
Pour le jeter dans l’étang.

Flappy Jones est démoniaque,
Quand il s’agit de survivre.
Maintenant, c’est lui qui traque
Et c’est aux enfants de suivre.

Flappy Jones fume une clope,
Sur une rive bien tranquille.
Les trois enfants font du stop,
Pour pouvoir sortir de l’île.






Pierre combattait, front contre front.
Léo attaquait par derrière et Quentin repérait le point faible.
« Faut pas chercher Flappy Jones. Les gars, vous m’entendez?
La prochaine fois, je vous noie! » « Même pas peur » et tous à rigoler.
Pierre revient me défier: « T’as vu comme j’ai pas eu peur.
Demain, c’est moi qui te lamine! »

Facebooktwitter

A ton âme d’enfant, petit hommage!



Si le temps se plaît à sculpter ton visage,
C’est ton âme d’enfant qui gouverne, sans partage.
Si l’on peut encore t’attraper au fromage,
Petit rat des champs, c’est dans l’herbe que tu nages.

Ton doux coeur, au présent, reste un enfant sage.
Que des injustements peuvent, seuls, mettre en rage.
C’est ton âme d’enfant qui colorie l’image,
Ta musique, ton chant qui font tourner la page!

Facebooktwitter

J’ai mémoire d’une fée!



Moi, je sais une chouette,
Aux gentilles lunettes.
J’ai mémoire d’une fée.

J’ai mémoire d’une buse
Qui chante à Syracuse.
J’ai mémoire d’une fée.

J’ai mémoire d’une soeur
Qui sourit à son heure.
J’ai mémoire d’une fée.

J’ai la mémoire d’un être
Qui chante à sa fenêtre.
J’ai mémoire d’une fée!

Facebooktwitter

Quand tu résonnes!


Et les couleurs
Ne sont pas bonnes.
Même les odeurs
Sont monotones.

Quand si je meurs,
En fin d’automne
Et la douleur,
Tant qui me sonne!

Changer d’erreur
Et de personne.
Fuir les humeurs,
Renaître aphone.

Facebooktwitter

Tu es bien à danser!



La musique te déhanche,
Tu danses en fredonné.
De voluptueux volutes
Sont à s’entremêler.

Tes épaules se gondolent,
Et tu te sens bercé.
Tu es bien dans la danse,
Tu es bien à danser!

Facebooktwitter

A toi, la Pierre-Fanal!

Cet anneau de pierre est fait de Cardinale. On le nomme, communément, la Pierre-Fanal. C’est plus que rare, cela n’existe pas. Celui qui te l’a donné devait t’avoir en très haute estime!

Facebooktwitter