S’adapter et vivre!

Le Présent est un Passé
Qui fait semblant d’exister.

Toujours un pied dans Demain,
Tu verras, ça ira bien!

Un Futur en devenir
Est une promesse à tenir!

Si tu vis dans le Passé,
Tu es déjà enterré!

Facebooktwitter

Un An!

Des jours longs, au goût de vase,
Un errements sans fanal,
Nous font des semaines bancales.
Nos belles années sans extase!

La douceur d’un printemps frais
Nous donne envie de l’été,
Là où le froid disparaît,
Pour un soleil irradié!

On recommence à geler,
L’année va se terminer.
Allons vite nous cacher,
En attendant notre été!

Facebooktwitter

Une lueur!

Hier, j’ai vu passer une Espérambole,
Avec ses ailes violettes et veloutées.
J’ai cette bestiole pour toute boussole.
Dans mes rêves, c’est le grand fanal sacré.

Elle me retire enfin de mon formol
Et me donne une grande envie d’amitiés.
Du petit être à la grande bestiole,
Il y en a trop avec qui on est lié!

Facebooktwitter

Pour la petite S. !

Mettre des pains à sa femme
Ou cogner sur ses enfants,
C’est un crime et c’est un drame
Qui dépasse l’entendement.

Je passais par hasard,
La chanson de Jamait,
Dit qu’il n’est pas trop tard.
Je crois bien qu’elle dit vrai.

Quitter votre maison
Est une solution,
Pour une guérison,
Dans d’autres horizons!

Un sandre est un beau poisson
Qui se passe bien de filets.
Mets fin à ta relation
Avec ce vil mulet!

Il te faut panser tes plaies.
On dirait que c’est profond.
Va vers ceux qui t’aideraient
A sortir de ta prison!

Mais, t’être faite cognée
Ne t’a, en rien, rabaissée.
Tu es faite pour rebondir.
Tu es faite pour reconstruire.

C’est la fin de quelque chose.
C’est le départ d’autre chose.
Reste une femelle en rose
Et envole-toi, si tu l’oses!

Facebooktwitter

Encore des éclopés, docteur!

On ne peut pas accueillir toute la misère du monde!

Celui-là est tombé par terre.
Ah, mais qu’est-ce que ça peut bien faire?
Celui-ci est mort, à l’instant.
Bien, il n’aura plus mal aux dents!

Guéri, il ne sait plus quoi faire.
Qu’il parte et emmène ses affaires!
Mais il a tout perdu, vraiment.
Bien, qu’on lui trouve un survêtement!

Celui-ci s’en est bien sorti.
Qu’il sache bien que je l’ai guéri!
Il voudrait aider lui aussi.
Ah, non. Cela n’est pas permis!

Je dois aller au ministère.
On va me donner la médaille!
Je délègue. Vous savez quoi faire.
Je vous laisse. Il faut que j’y aille!

Facebooktwitter

La Chanson des Tréfonds!

Je crie vainement.
Je prozaque souvent.
Je mens tout le temps!

C’est le néant qui m’habite.
Au resto, je prends les frites.
Au ciné, je m’endors vite!

Je tombe toujours du bateau.
Je porte-à-faux beaucoup trop.
J’n’ai pas de reflet dans l’eau!

J’avale tout, je m’abîme.
Je verre-vide en intime.
Et puis je m’approxime!

Je ne rie que quand je bois.
Duplicata avec toi,
Je ne sais pas qui est moi!

Lexomil à l’instant!
N’en ai pas pour longtemps.
Je suis mort en dedans!

Au tréfonds de moi-même,
J’ai caché mon poème.
Tu le sais, toi qui m’aimes!

Je crie vainement.
Je prozaque souvent.
Je mens tout le temps!

Facebooktwitter

Phénix?

J’étais vache maigre dans cette vie. Je serai veau gras dans la suivante!

Aujourd’hui, je perd l’appétit. Demain, je serai incendie!

Lucifuge et lumineux, je serai toujours deux.

Qui es-tu, autre moitié de moi?

Facebooktwitter

Aux miens!

Vous, mes enfants, on s’appartient les uns, les autres.
Tu es à moi. Je suis à toi! On ne perd pas de liberté!

Sinon, je n’appartiens à personne. Sauf à qui je me donne!

Facebooktwitter

Sans Rimes, sans Crime!

Un être lucifuge, ce petit poisson qu’on n’a pas mis dans le bon bocal. Un être intelligent et lumineux, si on y regarde d’un peu plus près!

La lumière t’écorche.
Tu voudrais une torche.
Rester au terrier
Et n’en plus bouger!

Le visage cramoisi
Et les yeux rétrécis,
Tu avances dans la vie,
Rongé par les soucis!

Tu t’écorche à la lumière.
Tu vois ces êtres exemplaires
Qui ont finalement bronzé,
A force de s’exposer!

Il vient à toi, te contacte,
Avec ce qu’il faut de tact.
Il te lance sa bouée,
tout prêt à échanger!

Te voilà devant ton égal.
Il devient ton maître, normal!
Te voilà devant un allié,
Ton frère! Il est là pour t’aider.

Vous allez voyager un temps, ensemble. Tu peux poser tes bagages. On est moins seul quand on est écouté. Je viens vers toi!

Facebooktwitter