C’est ton identité!

On commence à comprendre, quand on arrête de penser.
Jamais, on ne sait. Tes certitudes, elles ne vont pas t’aider.
Cette solitude que tu dois entreprendre, c’est ton identité!

Facebooktwitter

T’en veux encore?


Je serre la main de mon petit frère et il n’a que la peau sur les os.
Son autre main tient celle de son frère qui, lui, n’a plus que les os.

Tu veux encore entendre mes cauchemars? T’en veux encore?

Facebooktwitter

En pot, sur l’étagère!


Tu n’es plus un anchois,
En pot, sur l’étagère.
Tu ne fais plus de pas
Et ta trace est légère.

Tu savais, malgré toi,
Que tu étais sincère.
Cette fois, tu le vois
Et tu te laisses faire.

Dans le creux de ta voix,
Tu réchauffes tes revers.
Tu recomptes jusqu’à trois
Et cours chercher tes frères!

Facebooktwitter

Tu n’es plus ordinaire!



Tu as trouvé des bras
Qui aiment et qui enserrent.
Tu n’as plus vraiment froid,
Tu te sens solidaire.

C’est bien la première fois
Que tu es nécessaire.
On a besoin de toi,
Pour finir cette affaire.

Et tu vas vivre là,
Car ça peut bien se faire.
Je te vois devant moi,
Tu n’es plus ordinaire!

Facebooktwitter

Sa couleur est divine!


Veux-tu ranger le chien
Et finir les sardines?
On est déjà demain.
Moi, j’arrose la piscine.

J’ai rangé, dans le chien,
La moitié des sardines.
Et celles qui nagent bien
Font un tour de piscine.

Je crucifie le pain
Et j’exhorte la cuisine.
Le feu se voit de loin,
Balance-lui une bassine.

J’ai bien lavé le chien
Et jeté la bassine.
Dans la niche du chien,
J’ai couché les sardines.

Le chien est un crétin,
Il engueule la bassine.
J’ai retrouvé du vin,
Sa couleur est divine!

Facebooktwitter

La balance qui te pèse!


C’est le blanc de la fraise
Qui te coupe l’appétit.
Et ce coq à la braise
Qui est tout racorni.

C’est un dossier de chaise
Qui te quitte, à la nuit.
La balance qui te pèse
A poussé un grand cri.

On n’est pas trop à l’aise,
Car rien n’est garanti.
Le bon sens qui apaise,
On le fuit, à grands cris.

C’est un rejet de braise
Qui te brûle le sourcil.
Toujours du ketchup-fraise,
Dessus tes spaghettis?

Facebooktwitter