C’est ton identité!

On commence à comprendre, quand on arrête de penser.
Jamais, on ne sait. Tes certitudes, elles ne vont pas t’aider.
Cette solitude que tu dois entreprendre, c’est ton identité!

Facebooktwitter

Tu vas pouvoir rester!


Tu es couvert de sang,
Tu es couvert de boue.
Tu trembles de fatigue.

Des enfants jouent dans l’eau.
Toi, tu tombes à genoux.
Tu pleures et tu respires.

De grandes ombres sur toi,
Les enfants sont tout droits
Et les adultes arrivent.

On te donne à manger,
On t’emmène te laver
Et tu peux te coucher.

Cette ombre qui te broie
S’est un peux estompée.
Tu vas pouvoir rester!

Facebooktwitter

Le temps n’existe pas!


Il planait tout là-haut et regardait en bas.
Ses ailes avaient cessé de froisser l’air.
Il planait, doucement, dans l’air chaud.

Le temps n’existe pas.

Facebooktwitter