Lettre à un ennemi juré!

Je franchis ta porte, sous les regards hostiles. Je suis venu te rendre hommage, mon vieil ennemi. Je te rapporte ta hache, celle que tu avais laissée dans mon dos, il y a tant d’années. On n’y allait pas de main morte, quand on s’écharpait! Je te la rends. Elle est tienne.

A ta dernière heure, je suis venu te saluer. Tu meurs, aujourd’hui. Je suis mort, moi, il y a longtemps, quand mon fils est parti. Tu n’avais rien à voir à l’affaire, cette fois-ci.

Tu prends ma main et tu regardes les tiens. « Laissez-nous, s’il vous plaît! »

Je suis resté un long moment. On ne s’est presque rien dit. Et puis, je me suis levé. Avant de franchir la porte, je me suis retourné pour, une dernière fois, te saluer. Tu es dans ma vie pour l’éternité. Tu ne m’as pas regardé, en route vers l’autre rivage, l’esprit en paix!

Une hache de guerre est faite pour retourner sous terre!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *