Benbassa!

Joli nom que voilà!

Esther,

Que ces quelques mots te soient Parapluie!
Qu’ils te protègent des injures dont on t’agonit.

Tu es digne. Tu n’abandonneras pas ton combat pour tes frères et tes soeurs. Les opprimés, ton trésor sacré! Toi, tu sais!

Petite dame, grand-coeur,
A l’intelligence vive!
N’écoute pas les horreurs
Que, contre toi, ils activent.
Ces chacals de malheur!
Engeance qui t’invective!

S’ils s’en prennent à toi,
C’est bien que tu les déranges.
Moi, en tout bien, tout honneur,
Je crois que tu es un ange!

Grand-coeur, on m’a déjà appelé comme ça. A cela, je savais que j’étais dans le vrai et que rien ne m’arrêterait!

J’aimerais que mes mots arrivent jusqu’à toi!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *