Debout, les parents!

Mon enfant, tu fais le coq, la sirène.
Dans mon gras dimanche, tu viens me réveiller !

C’est à cette heure-ci que tu te lèves,
Tu dois être prématuré!

Maintenant, c’est tout un poème pour te recoucher.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *