Tu m’écorches!

Tu m’as tant pourri la vie. Tu continues, encore aujourd’hui.

Bien sûr, je te pardonne. Mais, je rêve que l’on t’emmène, loin, là-bas et qu’on t’y laisse seul!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *