La chanson de la Commère!

Ce n’est plus un quartier caché,
C’est la fête du slip, ce merdier.
On n’est plus chez nous, c’est assez.
Je m’en vais, tous, les dénoncer!

Les gamins qui braillent, à tue-tête,
Le coq qui se mêle de chanter,
Le grand concert de mobylettes,
Cette radio qui me rend cinglée!

Le ballon, tombé à mes pieds,
Le poisson que l’on fait griller,
Ce chien que je vais prostituer,
Ces gens qui oublient le curé!

Ces nichons, à tous les balcons,
Qu’est-ce que c’est que cette façon?
Ce con qui bricole, sans raisons,
Fait trembler toute la maison.

L’intello, avec ses lunettes,
Le petit vieux à ramasser.
Le gosse de l’arabe prophète
Chie, toujours, dans les escaliers!

Le grand charabia malhonnête,
De la voisine attentionnée.
L’autre, à la démarche discrète,
Sort de la méditerranée!

Vite, mon identité secrète,
Mon costume de Super-Ducon!
J’en parle en privé, sur le Net.
Ils devraient faire plus attention!

Arrête-toi là, la vieille chouette,
Et cesse de les emmerder.
Entend le chant de la crevette,
Va te faire décoincer la raie!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *