Petit hommage discret!

Ils ne sont pas nombreux, ces enfants du système, rebelles.
Ils ont lâché la cuillère dorée pour une vie d’ouvrier.
Mais, il y en a, il y en a!

Ils sont les enfants d’eux-mêmes, en toute intégrité!
Traîtres, renégats, bien vite écartés.
Mais, il y en a, il y en a!

Ce chemin déconstruit, puis reconstruit. Admirable!
J’aimerais bien en croiser un et lui payer un café!
Mais, il y en a, il y en a!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *