Couché dans l’herbe!!

Je me remémore ces moments, qu’enfant, je passais seul,
Couché dans l’herbe des champs ou dans les sous- bois.

Aux premiers jours de printemps, je courrais m’y essayer.
L’ombre des nuages, ce vent très frais contré par le soleil.
La fraîcheur de la terre, les odeurs, la renaissance!
Et le vent dans les herbes et les insectes.
Quelques oiseaux, le vent dans les arbres.
Une gangue. Je suis loin!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *