Tu tournes en rond!

Malheureux comme la pierre,
Tu hoches le menton.
Le niveau de ta bière
Est ton seul horizon.

Tu répètes: « Mort aux vaches! »,
Toute la sainte journée.
Ta joie, tu la recraches,
Comme un chewing-gum mâché.

Tu rumines tes malheurs,
En papillon blessé.
Tu exportes ta douleur
Sur celui d’à côté.

On a, tous, des tracas.
On a, tous, mal aux pieds.
Mais, c’est cette vie-là
Qu’il nous faut assumer.

Je ne suis pas comme toi.
Je préfère avancer.
On dirait bien que, toi,
Tu préfères reculer!

Grand merci pour la bière.
C’est tard, je dois rentrer.
Si, demain, on t’enterre,
Ce sera sans regrets!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *