Impossible demain!

Les oiseaux reviennent, en un vol déchiré.
Sur le sable nu, le vent effraie de possibles lendemains.

La lune mirée parle à la lune, en un langage de bulles éclates.

Les oiseaux repartent, déboussolés.
Ils cherche le mirage, la trace de l’impossible demain!

La seule lune plate qui s’efforce de vivre, c’est la lune-reflet.

Les oiseaux vont revenir. Il n’y a rien à trouver.
Demain, c’est le nom que l’on donne au présent incertain!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *