Allez, on joue!


On fonce vers la case-fuite,
En guerrier chimérique.
Les pleurs nous racornissent.
On ne vit que l’été.
On n’est jamais entier,
Toujours, en case-départ.

Quel est ce jeu qui pique?
Mais, quel est son principe?
Pour qu’en accros héroïques,
On ne fasse plus qu’y jouer!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *