C’est magnifique!


L’insecte tord ses élytres et ses ailes-harpes s’étirent.
Il vibre, alors, comme une crécelle, réveillant les vivants.
Puis, ce sont des notes de couleur, vertes de douceur.
D’autres insectes vibrent aussi, d’abord à contretemps.
C’est un peu comme un livre sur la mémoire du temps!
L’arbre est comme enguirlandé par cette belle lumière.
Le ciel est à l’envers et les étoiles emplissent l’arbre.

La terre est ciel, le ciel est sur la terre!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *