Attention, homme-singe!



Tu as des chaussettes poilues
Qui te remontent jusqu’au cul.
Tu as de grands bras hirsus
Qui te servent de massue.
Que dire de ta raie du cul
Qui est un buisson touffu?

Tu es comme un singe velu,
Mais tu es blanc comme un cul.
Au camping des gens tout nus,
Tu vas exposer ce cul.
Mais tu es vite reconnu,
Ils s’enfuient tous par les rues!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *