C’est la fête du slip!



J’ai trouvé un caleçon,
Accroché au buisson.
Un calebar bien pépère
Qui flottait dans les airs.

Un calebar de vieux con,
Grand comme une maison.
J’ai trouvé ça bizarre,
De marcher sans slibar.

Puis, j’ai dit aux nanas
De pas courir par là.
Puis, j’ai dit aux têtards :
« On ne sort pas, point-barre! »

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *