C’est Papa qui va te garder!

Ah mais, tais-toi, mon beau casse-couilles
Et arrête de te lamenter.
Me faut-il t’arracher les couilles,
Pour que tu cesses de m’emmerder?

Allez, viens-là, petite grenouille.
J’ai du temps, tu peux caqueter!
Après on fera cuire des nouilles
Car il nous faudra bien manger.

Quand tu auras fini tes nouilles,
Tu pourras, peut-être, roter!
Il se pourrait que je bidouille
Ce jouet que tu viens de casser!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *