A mon enfant!


Je ris, car te voici!
Tu piétines, sur tes pieds.
Tu me souris aussi,
Je te fais voyager.

Tu fabriques des bidules,
Avec mes vieux machins.
Tu casses la pendule,
Tu te fous de demain!

A écouter les ondes,
On en devient crétin.
Mais qu’a t’on fait du monde
Qui est à nos gamins?

Mon cerveau fait des bulles,
Je regarde dans le tien.
Joie, la vie y circule,
Comme chez un arlequin!

Tu fabriques tout un monde,
De ce rire qui est tien.
Moi, je me sens immonde,
A faire des orphelins!

En toi, la vie pétule,
Tu t’amuses d’un rien.
Et en vrai funambule,
Tu sais rester serein!

Je lance, sur les ondes,
Mon appel de vieux chien.
Mordons la main immonde
Qui veut tuer nos gamins!

Je regarde la pendule,
Car j’ai peur pour demain.
On est au crépuscule
Et ça sent le sapin!

Tu me dis que ta vie,
C’est ton identité.
Je veux le dire aussi,
On doit se ressembler!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *