D’un drapeau!


Ce drap que tu engueules,
Parce qu’il ne fait que bouger,
Est amoureux de ta gueule
Et craint l’odeur de tes pieds.

Comme il te fait la gueule,
Tu commences à cogiter.
Un drap peut décider, seul,
De ce qu’il choisit d’aimer.

Alors, jusqu’au au linceul,
Vous saurez vous enlacer.
Car c’est la vie, et elle seule,
Qui décide du jeu à jouer!


Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *