L’oiseau crevé, sur sa branche!


Tu te contentes d’observer,
Avec tes mains sur tes hanches,
Le frêle ruisseau-cabinets,
L’oiseau crevé sur sa branche.

Si tu ne veux qu’observer,
Sans en remonter tes manches,
Tu verras aussi crever
L’enfant, le ciel et la branche!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.