Pauvre petit lapin!


Tu cesses tes culbutes
Et te terres dans un coin.
Viens-là, que je t’ausculte,
Pauvre petit lapin.

De la conjonctivite,
Mais ce n’est pas certain.
Si c’est la myxomite,
On le saura demain.

Je t’enlève les plombs
Dont tu es tout farci.
Entre dans ma maison
Et dors sur le tapis.

Pour l’instant, je t’héberge,
Bien à l’abri des chiens.
Cesse un peu la gamberge
Et mange un peu de foin!

Oui, la vie, c’est comme ça.
On y prend bien des coups.
Allons, redresse-toi!
Ne dors pas dans la boue.

Et demain, tu verras,
Je te tiendrai la main.
Tu feras quelques pas,
Dans le fond du jardin!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *