La perpétuelle surprise du père!

Séquence émotions!


Le regard d’un père, plus jeune que mon gosse à moi.
Son enfant, dans les bras. Comme il n’est pas si lourd,
Il ne gigote pas! Le bercer, le porter, le tenir contre soi.

« Toi, tu es mon enfant et je ne veux rien changer de toi.
Tu as des droits sur moi, j’apprends à répondre présent.
J’apprends à bien te supporter, à être un père aimant! »

Père qui n’était rien avant et le comprend, à haute voix.
Il re-signe et re-signe son contrat, si toujours étonnant!
C’est, pour toujours, Noël quand tu regardes ton enfant!

Je me suis, peut-être, trompé, mais je ne le crois pas.
Il est des regards qui aiment, dont on reconnaît la voix.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.