J’ai monté mon chaland!


J’ai monté mon chaland,
Le long d’une pente dure.
Il crie, s’écroule souvent
Et il ne tient pas l’allure.

Je te laisse là, manant
Pour y respirer l’air pur.
Et voilà quelques francs,
Tu peux rêver de biture.

J’ai monté mon chaland,
Le long d’une pente dure.
Il dort comme un enfant,
Dans les bras de la nature!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.