Mon cul sur la commode!



Mon cul pense qu’il est net
Et qu’il peut faire la loi.
Il sent bon, quand il pète.
Il n’aime pas le froid.

Mon cul veut filer droit,
Il connaît trop l’histoire.
Car même sur internet,
Il est pris pour une poire.

Mon cul est très fragile,
Il a besoin des bois.
Il veut quitter la ville
Et s’énerve déjà.

Mon cul se croit le roi.
Voilà qu’il s’accapare
Toute l’orée du bois
Et le bord de la mare.

Mon cul reste discret,
Quand il s’assoit là-bas.
Déranger les secrets,
Il n’y pense même pas!

Tout est sans intérêt,
Il retrouve son automne.
Sous le petit vent frais,
Même pas, il frissonne.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.