Chante, beau merle!



J’ai trop froid, sur le seuil.
Est-ce que je peux entrer?
On m’a dit, mais d’un œil,
Que la guerre est terminée.

Dans ma tenue de deuil,
Je sais que je fais pitié.
J’ai gratté, sous les feuilles.
Mais, je n’y ai rien trouvé.

Merci, pour votre accueil.
Est-ce que je peux chanter?
Et demain, sous les feuilles,
Je vais retourner gratter!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.