Marche ou crève, selon le manuel!



Il avance, au pas cadencé,
Sans peur et le cœur à l’étroit.
Qui sait ce qu’il va se passer,
Quand il sera là, devant toi?

Il avance, à pieds déchaussés,
Si tant fouetté par son effroi.
Il n’a plus rien à préserver
Et son avenir est sans joie.

Il avance, à pas maîtrisés,
A contre-pied, à contre-joie.
C’est son frère qu’il devra viser,
Mais il ne sait pas s’il pourra.

Que pourrez-vous vous raconter,
Quand il sera là, devant toi?
Vous êtes du mauvais côté,
Celui qu’on piétine, de plein droit.

Arrêter de vous entre-tuer,
Vous y pensez fort, lui et toi.
Peut-être même se rassembler
Et qu’importe ce qu’il adviendra!

Il avance, au pas cadencé,
Sans peur et le cœur à l’étroit.
C’est délicat à traverser,
Tous ces faux-temps de bon aloi!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.