Dans les bayous!


Je cours après le sabbat,
Ma raison est folle.
Je m’étale, à chaque pas,
Ma vision est molle.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.