Toi, le petit bout d’chou!


Tu ris et tu confesses
Que tu n’ vas à la messe
Qu’en slip-kangourou.

Assis sur mes genoux,
Tu te mets à causer,
Toi, le petit bout d’chou,
Comme un marin pressé
Qui a des rendez-vous!

Tu rigoles de l’école
Où tes pensées s’envolent
Et te mettent dans les choux.

Assis sur mes genoux,
Tu te prends à rêver,
Toi, le petit bout d’chou.
D’être libre à tenter
Et libéré de tout!

Tu peux toujours rêver,
Tu peux toujours penser,
Toi, le petit bout d’chou!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.