Ton ombre est méchante!


Je voulais te le dire,
Ton ombre est méfiante.
Quand elle te voit partir,
Elle agrippe la terre,
S’y accroche de son ventre!

Je voulais t’avertir,
Ton ombre est troublante.
Quand elle te voit souffrir,
Te tordre par terre,
Elle se tape sur le ventre.

Je voulais t’en saisir,
Ton ombre est navrante.
Toujours à te maudire,
A faire sa sorcière,
Bien cachée, dans son antre.

Je devais te le dire,
Ton ombre est très chiante.
Je vais devoir partir.
Garde ta mégère,
Tu es son épicentre!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.