De la mauvaise graine!


On préfère faire un détour
Et arrêter de penser.
Ce ne sera qu’au retour,
Qu’on va s’en préoccuper.

Et tu te fais tâte-couilles,
Sans qu’on t’ai rien demandé.
Et tu regardes ces andouilles
Continuer à s’entre-tuer.

Et comme on essaie, toujours,
D’accepter tes simagrées,
On en revient, comme toujours,
Comme un peu dénaturés.

On dirait bien que tu mouilles,
Que tu bois du petit lait,
Quand tu regardes l’embrouille
Continuer à évoluer.

On préfère faire un détour,
Décidés à te laisser.
Oublier tous tes discours
Et puis tout recommencer!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.