De la traque du Follet!



C’est au petit matin
Qu’apparaît le Follet.
Si tu cherches ton destin,
Il te faut le traquer.

Il ne doit pas te voir
Et t’entendre, jamais.
Et il te faut y croire,
Pour bien le distinguer.

Fondu dans le décor,
Tu approches le Follet.
Tu te jettes, de ton corps,
Plus que déterminé!

C’est au petit matin
Que te parle le Follet.
Tu connais ton destin,
Tu sais où vont tes pieds.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.