Le chemin de béétude!


Sur le chemin des brumes,
Tu avances, au hasard.
Et il reste de l’écume,
Sur ton foutu clébard.

Sur le chemin des dunes,
Tu serpentes, sans retard.
Et allongé sous la lune,
Tu ressors tes nageoires.

Plus loin que d’habitude,
Tu reviens de nulle part.
Le chemin de béétude
Est un grand boulevard.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.