T’as rêvé!

J’étais sur le bas-côté d’une route de campagne. Le soir tombait. Il n’y avait plus de lumière. J’étais loin de tout. Je changeais une roue.

Je plains, d’entrée, ceux qui font ce genre de rêve.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *