Hors de chez moi!

Jaloux, indigne et faux,
Tu parles dans mon dos.
Critique, tu as des mots,
Un peu comme des couteaux.
Vas-y donc, j’ai bon dos.

On ne se fréquente pas.
Tu veux entrer chez moi,
Quand je ne le veux pas.
Tu te donnes des droits
Que, pourtant, tu n’as pas!

Tu prétextes, pour entrer
Sans me le demander,
Le droit de visiter
Ce proche qui s’est allié
Avec moi, l’étranger!

Si tu veux contester
Mes droits élémentaires,
Envoie-moi un courrier,
En plusieurs exemplaires.
N’oublie pas de signer!

Foin de tes commentaires,
De tes mots acérés.
Va-t’en, comme un éclair.
Cours bien vite, sur tes pieds.
Quitte vite ma terre!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *