Ecoute ta moitié!


On est, à la fois, la moitié d’un ange et un gros tas de fumier.

Soit tu observes le vol des anges
Et tu vas où ils sont rassemblés.
Soit tu restes dans ta fange,
Mais tu ne sauras jamais donner!

Là où il y a calamité, se rend l’ange. Après, c’est tout indiqué!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *