Aux laissés-pour-compte!


A ceux qui ne peuvent espérer
Et qui ne veulent plus rêver.
A ceux que l’on a attachés
Et ça ne fait qu’empirer.

A ceux qui ne peuvent pas parler,
Que le mal veut achever.
A ceux dont les difficultés
Sont trop longtemps ignorées!

A ceux qui ne savent pas nager
Et que l’on jette dans l’évier.
A ceux qui ne peuvent pas voler,
Aux ailes fragiles et blessées!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.