Je descends à la rivière


Aujourd’hui, libre à toi
De rester enfermé.
J’avais gardé, pour toi,
De mon eau à nager.

Las, demain, l’avalanche,
Météo-contrastée,
Viendra noyer la branche
Où tu devais chanter.

Et dans mon eau qui penche,
Je suis seul, à flotter.
Ce n’est pas un dimanche
Et tu dois travailler.

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.