C’est un délire de joie!


C’est un délire de joie,
A haute intensité,
A rester assis là,
Sous un soleil léger.

Et je baille comme un rat,
A me les réchauffer.
Je m’empiffre de joie,
Respire ce temps d’été.

C’est un délire de joie,
D’une grande banalité.
Se percher sur le toit
Et aller s’amuser!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.