Là, c’était pour piéger!


Un enfant allongé,
Au milieu du sentier,
Soit s’occupe à rêver,
Soit s’occupe à piéger.

Il sent le bout d’un pied
Dire, un peu énervé,
Veux-tu bien te pousser,
Que je puisse travailler.

Mais, va donc t’amuser,
En dehors du sentier.
Toi, tu vas m’énerver.
Va ailleurs, pour jouer!

Il s’accroche aux mollets.
Là, c’était pour piéger.
Et le père, naufragé,
Ne veut pas se fâcher.

Bel enfant à aimer,
Toi, tu sais me gonfler.
Mais, va donc t’amuser,
Pas touche à mes jouets!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.