Lettre à Pierre N°5!

Des fois, je vois le trou,
Qui est là, devant moi.
Des fois, je vois le trou,
Où tu es tout en bas!

On tire sur le lien
Qui m’attache à toi.
Je sais qu’il n’y a rien.
Tu n’existes pas!

On tire, c’est certain.
Tu me tends la main?
Il y a un poids
Qui me tire vers toi!

La fosse s’est comblée,
De larmes glacées.
On peut y tomber.
On peut s’y noyer!

Quand je vois, creusé,
Devant un péquin,
Ce profond fossé,
Je lui tends la main!

Je veux lui sortir
La tête du trou.
Pour le voir sourire,
Pour le voir debout!

De mon long passé,
Trop se sont noyés.
Pierre, tu as été
Mon combat dernier!

Je suis épuisé
Et bien trop lassé,
Pour envisager
De gesticuler!

Moi, j’entends les voix
Qu’on écoute pas.
La douleur cachée
Dans une bouche fermée!

Je suis disposé,
Encore, à aider
Les êtres piégés,
Au fond du fossé!

J’ai des larmes pour eux,
Des gestes chaleureux.
Je voudrais pour moi,
Des larmes de joie!

Je voudrais hurler
Mon amour pour toi.
Je n’ai qu’un regret,
Que tu n’entendes pas!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *